A propos de nous...

Lors d'un voyage en Février 2006, effectué avec Croq'Nature, organisme de tourisme équitable, Nadine Latre, commerçante à Lourdes, découvre le Niger.

Durant cette randonnée pédestre dans le massif de l'Aïr du nord du Niger, les randonneurs sont guidés et accueillis par la population Touareg.

A son retour, après avoir vécu parmi les populations Touaregs, rencontré les habitants et vu leurs conditions de vie, l'idée est venue d'essayer de leur apporter une aide.

Sous l'impulsion de Nadine, pendant les Journées de la Paix de la ville de Lourdes en Août 2006, une collecte est organisée en partenariat avec la ville de Lourdes, les commerçants de la Halle de Lourdes , le C.A.C.L. (Comité d'animation du commerce lourdais) avec le soutien du Rotary, du Lions'club et de la Croix rouge.

Le but est de réunir des fonds pour financer l'achat et l'installation de 3 capteurs solaires sur les écoles des villages d'Assakamour, Bagzan N'Amas, Arharous.

Les fonds récoltés ont permis l'achat et l'installation de 4 capteurs solaires au début de l'année 2007.

Pour la remercier de cette aide, Nadine Latre a été invitée par les habitants des villages en 2007.

Depuis, des liens se sont tissés avec les habitants, notamment avec Tana Rhissa, artisan-bijoutier à Agadez et Assaghid  Amoumoun, enseignant.

Vu l'importance des besoins des écoles en matériel scolaire, nourriture pour les cantines, médicaments pour les dispensaires et cases de santé, la création d'une association est apparue indispensable afin de continuer à aider cette région du nord du Niger, un des pays les plus pauvres du monde.

Un groupe d’amis autour de Nadine LATRE a décidé de créer en Mai 2008 l’association « De la lumière pour le Niger ». Dès le début, Tana Rhissa et Assaghid Amoumoun font partie du bureau et sont nos représentants sur place. Entre 2008 et 2009, à notre demande, Tana a visité des villages pour recenser des écoles qui ne recevaient pas d’aide d'association.

Notre choix s'est porté sur l’école de Banaga et Eguef. Une école pour les deux villages construite en 2008 par les villageois en paillote; elle accueille 23 enfants. Le poste d'enseignant est financé par l'état à charge pour les villageois de le loger.

Nous nous sommes engagés à installer un capteur solaire à condition qu'elle soit reconstruite en dur par l'état Nigérien.

Cela a été fait en 2010/2011.

Nous avons commencé notre aide sur le terrain à la rentrée 2011 par l'aide au fonctionnement de la cantine (voir nos actions).

Malheureusement, Nadine nous a quitté en Octobre 2013. Conformément à sa volonté, nous continuons à faire vivre l'association.